Conseil conjugal et familial
Ce programme est piloté par Mme Annie Rose Cohen

Quelques questions/réponses pour mieux comprendre son engagement :

Comment en êtes vous venue à faire ce métier ?

Originellement,  j’ai fait des études de droit international aux Etats-Unis, parce que je me sentais une vocation d’aider les pays à vivre en paix !

Mes études se sont centrées principalement autour du droit, des traités de paix, des négociations et de la diplomatie.

Après des années de réflexions, d’observations et de lectures je parvins au constat que nous n’arriverions pas à avancer tant que, à une plus petite échelle, les êtres humains n’arrivaient pas à vivre ensemble, en bonne entente, déjà dans leur propre famille.

 

Vous êtes passée directement du droit international au conseil conjugal et familial ?

Arrivée dans la région parisienne, j’ai souhaité participer à des « cercles parentaux » : des groupes de parole sur le sujet de l’éducation. J’ai été vite passionnée par la dynamique de groupe, cette façon qu’à l’animateur de susciter une réflexion, de diriger le débat et d’utiliser les jeux de rôle pour que la personne qui se met en scène vive les choses de l’intérieur et intègre des notions sans qu’il y ait ni discours, ni jugement et encore moins leçon de morale.

Pendant ces rencontres (12 à 18 environ, d’une heure et demi chacune, en petit groupe de maximum 12 personnes) les participants échangent, observent, trouvent des solutions, profitent de l’expérience des autres et dédramatisent.

Ces groupes de parole sont un rempart contre la solitude, ils créent des liens forts qui nous soutiennent dans des moments difficiles.

Me voilà séduite par cette pédagogie de la responsabilisation, je décide donc de me former à la dynamique de groupe et à l’animation de groupes de parole.

Puis, au fur et à mesure que je prends le pouls des parents sur le terrain de l’éducation, je prends conscience que beaucoup de couples sont en difficultés et que ces problèmes communicationnels rejaillissent sur leurs enfants.

C’est décidé : il faut travailler en amont !

J’organise avec une amie une formation au conseil conjugal et familial à l’université Paris VIII et je me forme en parallèle à ce métier en complétant par une formation à la communication interpersonnelle.

De la diplomatie internationale à la négociation intrafamiliale, il n’y avait qu’un pas !...

 

Concrètement, comment se passe un entretien ?

Un rendez-vous se prend pour des difficultés d’ordre relationnel chez un couple ou chez des parents lorsque c’est une demande de guidance éducative.

Tout d’abord, ils me racontent leur problème et dans quel contexte il se situe.

Je les écoute et je les questionne pour mieux appréhender la situation.

C’est lors de ces premiers échanges qui durent environ deux à trois séances que je suis en mesure de dire si c’est une thérapie de couple qui est indiquée ou une guidance parentale ou un accompagnement personnalisé.
A ce moment je demande aux personnes venant me consulter s’ils s’engagent et s’ils désirent s’impliquer.

Si oui, le travail peut commencer !...

 

En fait, votre travail est de sauver les couples et les familles ?

Ce serait complètement à l’encontre de mon approche qui cherche à responsabiliser les individus et à les aider à leur redonner du pouvoir sur leur vie. On ne peut sauver que soi-même !

Chacun a la capacité de faire des choix. On peut avoir besoin d’apprendre à communiquer en famille et par là améliorer sa relation à l’autre – c’est le cœur de mon travail.

Je me retrouve dans cette définition du conseil conjugal et familial : je suis une « ouvrière du lien »

La relation est mon client, je tiens conseil avec les familles mais je ne donne pas de conseils.

 

De quelle méthode vous inspirez-vous dans votre travail avec les couples et les familles ?

 Mon approche est globale, je considère que la personne ou le couple fait partie d’un système et interagit avec ce système. C’est souvent au moment d’une crise que le couple ou les parents consultent, la communication est bloquée.

Les aider à ce que le dialogue reprenne, la communication recircule.

Ce qui se dit en séance c’est une difficulté à être en relation, pour aider la personne je prends en compte ses cinq dimensions :

Physique, relationnelle, sociale, affective,spirituelle

 

Mon parcours professionnel :

J’ai 50 ans, je suis mariée et j’ai 6 enfants

Baccalauréat économique à Nice

Etudes de droit international aux USA et en Suisse

Obtention d’un Bachelot of Arts de relations internationales

Formation à l’animation de groupes parentaux et éducatifs

Formation aux techniques de communication interpersonnelle

Travail personnel

En parallèle, j’anime des groupes de parole sur les sujets suivants :

Éducation, communication dans le couple, développement personnel

Je forme des cadres associatifs, guide et enseigne la communication relationnelle à des futurs couples et à des jeunes parents à leur métier de parents.

Formation au conseil conjugal et familial au centre universitaire Monceau sous la direction du Pr Angel

Formation continue en France et à l’étranger

Soutien à la parentalité

Groupes de parole pour adolescents