facebook

L’impact de l’impôt sur la fortune immobilière pour les associations

  • orabrand
  • orabrand
  • orabrand

Depuis le 1er janvier 2018, l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) a été transformé en un impôt sur la fortune immobilière (IFI).

L’IFI concerne les personnes détenant un patrimoine immobilier (maisons, appartements, immeubles, placements immobiliers) supérieur à 1,3 million d’euros net, excluant ainsi les actifs financiers, les actions ou obligations…

Comment donner du sens à son IFI ?

Pour donner du sens à son IFI, il est possible de faire des dons à des fondations reconnues d’utilité publique. Vous bénéficierez d’une réduction fiscale à hauteur de 75 % du montant de votre don. Cette réduction fiscale reste limitée à 50 000 € par an.

Quelles sont les conséquences ?

Le changement de cet impôt réduit le nombre de contribuables concernés et représente un risque très important pour les associations telles que Mazone. Le remplacement de l’ISF par l’IFI entraîne une baisse des dons aux associations : l’ISF touchait 350 000 foyers en France et, depuis sa suppression au profit de l’IFI, le nombre d’assujettis à baissé de 350 000 à 150 000 ménages.  

Comme beaucoup d’associations, Mazone a été touchée par le changement de cet impôt. Le passage à l’IFI a fait diminuer de près de 45 % les dons que l’association récolte chaque année. Pour garder son indépendance l’association est financée à 100 % par des dons privés et ces dons sont sa principale source de revenu. Sans ces dons financiers, elle ne pourrait subvenir aux besoins des familles en difficulté toute l’année.

C’est pour cela que la solidarité des ménages de notre communauté qui sont imposés à l’IFI est très importante.