facebook

  • orabrand
  • orabrand
  • orabrand

Malgré une grande entraide dans la communauté, les personnes se retrouvant sans domicile fixe sont une réalité criante comme Alexandre C. qui témoigne être passé d’une bonne situation à vivre dans la rue. Mazone met tout en œuvre pour aider un maximum de SDF en apportant une aide spécifique, adaptée aux conditions de vie spécifiques de ces bénéficiaires.

Une cellule de crise pour les personnes Sans Domicile Fixe (SDF)

  • orabrand
  • orabrand
  • orabrand

En juillet 2003, avec l’aide de Mme Babeth Dehan, Mazone a créé une cellule de crise pour les SDF de la communauté. Depuis, chaque vendredi à 12h, les 4 bénévoles de la cellule rencontrent 30 personnes sans domicile fixe de la communauté à Paris 9ème pour leur remettre des caddies fournis en aliments casher, leur apporter soutien et écoute, leur redonner espoir et leur apporter l’aide possible dans un objectif nous l’espérons de réinsertion proche. Au besoin, ils peuvent trouver une aide professionnelle sur le plan médical, ou encore juridique. Mazone leur fournit également des vêtements neufs et les aide à se loger ponctuellement pour les fêtes.

 

Des produits casher sélectionnés spécifiquement pour eux

  • orabrand
  • orabrand
  • orabrand
Le jour de la rencontre, l’équipe de Mazone apporte des repas chauds commandés chez un traiteur. Ce rendez-vous est un moment convivial où chacun peut se sentir considéré et écouté, sans honte. Des caddies fournis sont remis aux personnes présentes avec des aliments pensés pour ne pas avoir besoin d’être cuisinés. Ceux-ci sont composés de conserves de légumes tels du mais, des haricots verts, des cœurs de palmier ; des féculents, protéines, produits laitiers et des boissons sucrées – une attention particulière a été portée à l’équilibre alimentaire via la recommandation de la nutritionniste de l’association – ainsi que des produits d’hygiène. Des plats congelés non consommés sont également récupérés à l’école Igoud et insérés dans les caddies, ainsi que le vin pour le kiddoush de shabat.

Alexandre, qui a accepté de témoigner, exprime sa reconnaissance envers Mazone et ses donateurs grâce à qui « il arrive à se nourrir de repas chauds tous les jours et reçoit chaque semaine un repas de shabat», ce qui est particulièrement important en période de froid. Il souligne que cette solidarité communautaire lui fait plaisir.