facebook
Les enfants, au cœur de Mazone

Les enfants, au cœur de Mazone

Les enfants, au cœur de Mazone
L’association Mazone a été créée il y a 25 ans à cause des enfants … ou grâce aux enfants.  En effet, pour son fondateur Eric Bendriem, il était impensable qu’il puisse exister des enfants juifs qui ne mangeaient pas. Il pensait que certaines familles n’avaient que des pâtes ou du riz à manger mais ne croyait pas possible qu’il existe des enfants qui n’aient ni l’un l’autre. Il constata que l’impact de la précarité et de la pauvreté était total et influait à tous les niveaux sur la famille et sur l’enfant : sur le travail, la scolarité, les relations sociales, la santé, l’hygiène de vie, l’alimentation. 

Face à cette triste réalité, l’association a vu le jour et accorde depuis sa création une place de premier plan aux enfants, pour qu’ils ressentent le moins possible la période de difficulté financière que traversent leurs parents.  En cette période de Hanouka, zoom sur les différentes actions mises en place par Mazone pour que les enfants des familles accompagnées ne se sentent pas différents des autres enfants.

La nourriture des enfants : les jouets

Hanouka est la fête la plus attendue par tous les enfants. Les 420 enfants (de 0 à 17 ans) des familles accompagnées par l’association recevront, cette année encore, les cadeaux de Mazone qu’ils attendent tant. Pour les plus jeunes, ce sera 2 jouets de qualité chacun, adaptés à leurs âges ; pour les adolescents des cartes cadeaux (Fnac, H&M, Laline, Marionnaud). Ces cadeaux sont emballés soigneusement avec une étiquette personnalisée où est inscrit le prénom de l’enfant.

A Marseille, ce sont des élèves de 3ème du collège Ben Ami qui sont venus emballer les cadeaux à la place du cours de kodech et qui ont eu l’idée touchante d’écrire une lettre pour chaque enfant soutenu par l’association. Leur professeur témoigne et nous enseigne que Tsédaka ne signifie pas « aumône / charité » – impliquant indirectement une action « facultative » s’inspirant d’un élan de générosité, MAIS « justice » – et donc une obligation pour tout être humain digne.
L’un de ces élèves a exprimé qu’il avait eu l’impression de faire quelquechose de foncièrement utile “pour la première fois de sa vie”.

Les membres de l’association pensent également aux enfants pour leurs anniversaires en leurs envoyant une carte de vœux, un gâteau ou un cadeau. 

                               

Petit déjeuners et goûters dans les colis alimentaires

À l’école les enfants parlent beaucoup. Pour ne pas se sentir exclus, ils doivent avoir les mêmes repères que les autres enfants.  Les colis de Mazone sont constitués de façon à ce que les enfants se sentent comme les autres : ils y trouveront pour le petit déjeuner de la poudre chocolatée Nesquick, des céréales Kellogg’s etc.  En plus des petits-déjeuners, des goûters pour l’école sont préparés pour chacun, conditionnés dans des emballages individuels, ainsi que des jus de fruits en briques qu’ils pourront transporter dans leurs cartables.

                                

L’aide aux devoirs avec BIG BROTHER

Lorsqu’une famille est en situation de précarité sociale, les enfants scolarisés sont souvent victimes d’effets collatéraux qui nuisent à leur parcours scolaires. En effet, après une journée de travail et des soucis plein la tête, il n’est pas évident pour les parents d’accompagner leurs enfants dans leurs scolarités.

Pour cela, Mazone mobilise un étudiant qui dispensera un suivi scolaire personnalisé à domicile de deux heures par semaine aux enfants des familles soutenues par l’association. Il sera comme le référent de la famille pour l’enfant et un intermédiaire avec la famille et Mazone. Un rapport lui sera demandé chaque fin de mois pour évaluer les progrès de l’enfant. La mission de cet étudiant – qui est rémunéré par l’association – sera de rassurer et redonner confiance à l’enfant. 

En 2017, 100 % des 80 enfants pris en charge par Mazone sont passés en classe supérieure. 

L’organisation d’évènements, les boutiques de vêtements neufs

Mazone offre pour la Bar Mitsva des enfants des familles prises en charge le Talit, les Tefilins ainsi que le petit déjeuner après la mise des Tefilins – en partenariat avec des prestataires reconnus.  Des réceptions peuvent être prises en charge par l’association pour des Brit Mila, dans certains cas exceptionnels.

Pendant les fêtes du calendrier juif, des évènements et sorties festives sont organisés afin de leur faire plaisir et d’oublier le quotidien le temps d’une journée ou soirée.
A Hanouka, Mazone invite chaque année les enfants de la région parisienne à passer une journée inoubliable dans un parc d’attraction – cette année au Parc Astérix.
En Israël, c’est à Pourim qu’ils ont leur fête dédiée avec un grand michté des familles, des spectacles, bonbons, ballons et autres surprises. A Hanouka, enfants et parents étaient invités à un évènement inédit – le concert d’Ishay Ribo et Avraham Fried à Jérusalem.
A Marseille, au mois de décembre, ils ont eu le bonheur de pouvoir assister au concert de Daniel Lévy et d’avoir des places pour le cirque Medrano, grâce à de généreux donateurs.

Les enfants ont également accès à des vêtements modernes et de qualité dans les boutiques de vêtements neufs. Nous le savons, les marques, ça compte dans leur esprit, et nous tenons à ce qu’il n’y ait pas de stigmatisation des enfants selon les moyens financiers du moment de leurs parents.

 

               

         

Les sourires de ces enfants font avancer l’association.

C’est grâce à eux que les bénévoles de l’association continuent de se battre chaque jour. 

C’est grâce à eux que Mazone continue à relever de nombreux défis. 

 

LA REINSERTION CHEZ MAZONE

LA REINSERTION CHEZ MAZONE

Réinsertion France

Depuis 1996, l’association Mazone propose une aide alimentaire 365 jours par an à des familles dans le besoin. Les colis distribués sont adaptés au nombre de personne qui composent le foyer. Ils sont réputés pour être très bien fournis et de qualité.

Un colis, pour démarrer…

Le colis alimentaire chez Mazone n’est pas un but en soit mais un moyen de rentrer dans la famille.

En effet, une fois le souci de la faim passé, les personnes en difficultés peuvent recommencer à réfléchir normalement. C’est à ce moment-là que l’association leur propose un programme vers la réinsertion qui a pour objectif principal de les aider à sortir de cette situation.

Les personnes souhaitant être prise en charge devront signer la « Chartre de Mazone », posant le cadre de l’aide apportée et des engagements réciproques. Ce contrat de 6 mois peut être renouvelé une fois.

De nombreux services complémentaires

Différents services seront alors mis à la disposition des personnes accompagnées :

  • Aide alimentaire
  • Service médical
  • Rénovation d’appartements
  • Évènements familiaux
  • Hub de l’emploi
  • Service juridique
  • Formation professionnelle
  • Boutique de vêtements neufs
  • Services esthétiques
  • Coach de vie

Durant cette période, toutes les équipes et bénévoles de Mazone s’occuperont des personnes accompagnées dans le but qu’ils s’en sortent et se réintègrent dignement.

Accompagner plutôt qu’assister, un facteur de réussite

En France, 13% des personnes en difficulté retrouvent une autonomie financière.

AVEC MAZONE, C’EST 48% DES PERSONNES ACCOMPAGNÉES QUI RÉUSSISSENT LEUR RÉINSERTION.

Des caddies bien fournis pour les SDF

Des caddies bien fournis pour les SDF

Malgré une grande entraide dans la communauté, les personnes se retrouvant sans domicile fixe sont une réalité criante comme Alexandre C. qui témoigne être passé d’une bonne situation à vivre dans la rue. Mazone met tout en œuvre pour aider un maximum de SDF en apportant une aide spécifique, adaptée aux conditions de vie spécifiques de ces bénéficiaires.

Une cellule de crise pour les personnes Sans Domicile Fixe (SDF)


En juillet 2003, avec l’aide de Mme Babeth Dehan, Mazone a créé une cellule de crise pour les SDF de la communauté. Depuis, chaque vendredi à 12h, les 4 bénévoles de la cellule rencontrent 30 personnes sans domicile fixe de la communauté à Paris 9ème pour leur remettre des caddies fournis en aliments casher, leur apporter soutien et écoute, leur redonner espoir et leur apporter l’aide possible dans un objectif nous l’espérons de réinsertion proche. Au besoin, ils peuvent trouver une aide professionnelle sur le plan médical, ou encore juridique. Mazone leur fournit également des vêtements neufs et les aide à se loger ponctuellement pour les fêtes.

 

Des produits casher sélectionnés spécifiquement pour eux

Le jour de la rencontre, l’équipe de Mazone apporte des repas chauds commandés chez un traiteur. Ce rendez-vous est un moment convivial où chacun peut se sentir considéré et écouté, sans honte. Des caddies fournis sont remis aux personnes présentes avec des aliments pensés pour ne pas avoir besoin d’être cuisinés. Ceux-ci sont composés de conserves de légumes tels du mais, des haricots verts, des cœurs de palmier ; des féculents, protéines, produits laitiers et des boissons sucrées – une attention particulière a été portée à l’équilibre alimentaire via la recommandation de la nutritionniste de l’association – ainsi que des produits d’hygiène. Des plats congelés non consommés sont également récupérés à l’école Igoud et insérés dans les caddies, ainsi que le vin pour le kiddoush de shabat.

Alexandre, qui a accepté de témoigner, exprime sa reconnaissance envers Mazone et ses donateurs grâce à qui « il arrive à se nourrir de repas chauds tous les jours et reçoit chaque semaine un repas de shabat», ce qui est particulièrement important en période de froid. Il souligne que cette solidarité communautaire lui fait plaisir.